Classes GES

Classe GES d’un logement : qu’est-ce que c’est ? 

À l’heure où les enjeux environnementaux sont prépondérants, le nouveau DPE s’inscrit dans cette volonté de lutter contre le dérèglement climatique. Si auparavant, on distinguait l’étiquette énergie de l’étiquette climat, depuis le 1er juillet 2021 et la réforme du DPE, celles-ci ne forment plus qu’une seule étiquette de performance énergétique et climatique.

Afin de sensibiliser les Français à l’empreinte carbone, la classe GES (Gaz à effet de serre) sera toujours affichée sur le DPE.

C’est quoi la classe GES ? Définition

La classe GES, ancienne étiquette climat, fait partie des éléments constituant le diagnostic de performance énergétique (DPE).

Moins connue que la classe énergie, elle n’est pas pour autant à négliger. Celle-ci vise notamment à calculer le taux d’émission de gaz à effet de serre émis par votre logement.

Vous l’aurez compris, l’objectif de la classe GES est d’identifier les mauvais élèves dont l’impact sur l’environnement est plus important. La finalité de cette étiquette est de lutter contre le dérèglement climatique.

Exemple de classe GES

Comment se calcule-t-elle ?

Le calcul de l’émission de gaz à effet de serre d’un logement nécessite de prendre en compte :

  • le chauffage du logement
  • la quantité de production d’eau chaude
  • le refroidissement du logement
  • les types d’énergie utilisée (énergie fossile, électricité renouvelable etc.)

Selon le résultat, votre logement se verra attribuer une note allant de A à G.

Quelles sont les différentes classes GES ?

Il existe 7 classes GES :

Les classes A et B : les meilleures classes énergétiques

La classe A est attribuée aux logements dont les émissions sont les plus faibles. Avec la classe B, elles regroupent les maisons “propres” limitant les pertes d’énergie. Globalement il s’agit de constructions utilisant des énergies renouvelables et qui sont pourvues d’une bonne isolation.

  • Classe A : émission inférieure à 5 kg eq CO2/m2 par an
  • Classe B :  émission entre 6 à 10 kg eq CO2/m2 par an

La classe C

Les logements avec un impact écologique raisonné sont classés C. Il s’agit de logements émettant entre 11 et 20 kg eq CO2/m2 par an.

Les classes D et E

Les classes D et E concernent généralement des biens datant d’avant 1975, dotés de matériaux et d’installations vétustes qui n’ont jamais été rénovés.

  • Classe D : émission entre 21 et 35 kg eq CO2/m2 par an
  • Classe E :  émission entre 36 et 55 kg eq CO2/m2 par an

Les passoires thermiques : classes F et G

En bas du tableau, les classes F et G regroupent les plus mauvais élèves. Ces passoires thermiques sont à la fois énergivores et polluantes.

  • Classe F : émission entre 56 et 80 kg eq CO2/m2 par an
  • Classe G :  émission au delà de 80 kg eq CO2/m2 par an

Comment améliorer le GES d’une maison ? 

Afin de réduire votre émission de CO2, mais également votre facture énergétique, différentes solutions à plusieurs niveaux existent.


Vous pouvez dans un premier temps appliquer des écogestes :

  • diminuer la température de votre chauffage
  • utiliser vos différents appareils électriques en mode éco (machine à laver, lave vaisselle etc.)
  • débrancher vos appareils lorsqu’ils sont inutilisés
  • remplacer vos appareils obsolètes et énergivores par des équipement de classe A
  • choisir un fournisseur d’énergie verte

Pour les classes GES les plus mauvaises, il vous sera nécessaire d’appliquer des solutions plus radicales nécessitant des travaux de rénovation énergétique :

  • travaux d’isolation thermique
  • remplacement de votre installation de chauffage

Besoin d’un DPE pour la vente ou la location de votre bien immobilier ?
Contactez le Cabinet Loisy, votre expert en diagnostic immobilier à Angers, Saumur (49) et Pornichet (44).

Contacter diagnostiqueur immobilier