Réédition du nouveau DPE

Réédition du DPE pour les logements d’avant 1975

Suspension du nouveau DPE

Le vendredi 24 septembre dernier, le Ministère de la Transition Écologique a annoncé la suspension du nouveau DPE pour les logements dont la construction est antérieure à 1975.

En effet, des résultats incohérents ont été détectés suite au recours constant des valeurs par défaut pour les biens d’avant 1975 créant ainsi des anomalies importantes défavorisant le classement énergétique du bien.

Une nouvelle méthode de calcul

L’arrêté du 8 octobre 2021 modifiant la méthode de calcul et les modalités d’établissement du diagnostic de performance énergétique a permis la mise en place d’ajustements de la méthode de calcul et donc une nouvelle entrée en vigueur le 15 octobre 2021.

Quels sont les DPE concernés par la réédition ?

Cette mise à jour pourra possiblement permettre, aux diagnostics réalisés entre le 1er juillet 2021 et le 31 octobre 2021 inclus sur les biens construits avant 1975, de connaître une évolution quant à leur classement énergétique, initialement classés D, E, F ou G.

Réédition du DPE gratuite

La réédition du DPE n’est pas facturée aux clients car elle est prise en charge par l’État.

Toutefois, il faut savoir que votre « ancien » DPE reste juridiquement entièrement valide, car celui-ci a été réalisé avec la méthode de calcul en vigueur à ce moment-là.

Quelles évolution à prévoir pour le nouveau DPE ?

Pour en savoir plus, voici les principales évolutions de l’arrêté du 8 octobre 2021 émises par le Ministère de la Transition Écologique :

  • « Prise en compte de la présence de doublages pour un mur permettant ainsi d’améliorer la performance du mur et de diminuer les déperditions qui lui sont propres, et par conséquent de baisser les consommations de chauffage. »
  • « Prise en compte de la présence de joints sur les menuiseries, ce qui dans certaines situations, permet d’abaisser la perméabilité à l’air du bâtiment, et par conséquent de réduire les consommations de chauffage. »
  • « Prise en compte des déperditions par le renouvellement d’air dans le cas d’une ventilation d’ouverture des fenêtres. Ce qui entraînera une diminution des déperditions par renouvellement d’air pour ce type de ventilation et donc de réduire les consommations de chauffage. »
  • « Évaluation des consommations d’auxiliaires de distribution d’eau chaude sanitaire dans le cas d’un réseau de distribution bouclé (pour les biens collectifs) entraînant une diminution des consommations des auxiliaires. »
  • « Évaluation des coûts annuels d’énergie pour l’électricité et le gaz permettant de prendre en compte des coûts plus proches de la réalité même si ces coûts restent fondés sur la consommation énergétique théorique issue du calcul. »
  • L’indicateur de confort d’été sera lui aussi amélioré.

Grâce à cette mise à jour, on peut s’attendre, dans certains cas, à gagner jusqu’à quelques dizaines de points, ce qui peut être non négligeable lorsque le classement du bien est proche d’une étiquette voisine plus favorable concernant la performance énergétique des logements diagnostiqués.

Besoins d’informations complémentaires ? D’un devis ?
Contactez votre expert en diagnostic immobilier à Angers, Saumur et Pornichet !

Contacter diagnostiqueur immobilier